Les communautés ecclésiales de base

Publié le 09.10.2007

Cette innovation latino-américaine répond à trois enjeux : mettre en œuvre « l’Eglise, peuple de Dieu » voulue par Vatican II, donner à tous l’accès à la Parole de Dieu, relever le défi de la pauvreté et celui du développement.


• En 1966, le plan pastoral des évêques brésiliens décide qu’il est « urgent de décentraliser la paroisse (…) pour susciter et vivifier, sur le territoire de la paroisse, des communautés de base » où les chrétiens se sentent « partie intégrante » de l’Eglise.

• Après l’assemblée épiscopale de Medellin (1968), les communautés ecclésiales de base se répandent dans toute l’Amérique Latine.

• La lecture de la Bible y joue un rôle central, notamment le livre de l’Exode et la libération vécue par le peuple hébreu. Elle s’appuie sur la pédagogie du « voir, juger, agir » développée par l’Action catholique.

• « Foyers d’évangélisation », les communautés de base sont aussi des lieux de promotion et de formation des laïcs. Elles permettent leur implication dans l’action pastorale de l’Eglise.

L’impact social des communautés de base

• Dans le contexte des dictatures, elles sont des lieux de résistance à l’oppression politique et de solidarité contre la pauvreté.

• Durant les transitions démocratiques, les communautés de base et les militants catholiques sont le principal vivier des mouvements sociaux et politiques qui consolident la société civile et la démocratie.

• Aujourd’hui, les communautés de base restent actives, y compris dans le champ social, en milieu rural ou urbain : soutien des paysans sans terre, création de coopératives agricoles ou alimentaires, de centres de soin, de centres d’accueil et de formation pour les enfants des rues et les femmes victimes de violences, entraide communautaire pour construire des logements, favoriser l’accès à l’eau et à l’électricité…

• Les catholiques formés dans les communautés de base et engagés dans les mouvements populaires sont très actifs dans la lutte pour une autre mondialisation, à l’image du brésilien Chico Whitaker, l’un des fondateurs du Forum social mondial (FSM).

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne
Aidez-nous à vaincre la faim en faisant un don
Je fais un don