Une école au Tchad

Un programme pour la paix dans les pays du centre sahélien

Un programme pour la paix dans les pays du centre sahélien

Le CCFD-Terre solidaire et ACORD, ONG internationale africaine, ont décidé de s’engager, ensemble et à long terme, auprès des sociétés civiles des pays du centre-est du Sahel, pour contribuer à la construction d’une paix durable.
Le « Programme Paix », d’une durée de dix à vingt ans, concerne le Tchad, la République Centrafricaine, le Soudan, et le Soudan du Sud. Ces quatre pays partagent des risques de conflits importants.

Déjà partenaires depuis 1980 dans une vingtaine de pays d’Afrique, ACORD et le CCFD-Terre Solidaire ont fait le choix de soutenir durablement les sociétés civiles des quatre pays pour relever les défis communs nécessaires à la construction de la paix dans la région. Alors que les projets ont souvent de courtes échéances, le Programme paix a l’avantage de proposer un engagement à long terme, sur une durée de dix à vingt ans. Une condition indispensable pour effectuer un travail en profondeur.

Les partenaires du programme paix

Au Tchad : CSAPR (Comité de Suivi de l’Appel à la Paix et à la Réconciliation nationale), ACORD Tchad, APAD / REPPACT (Réseau pour la Promotion de la Paix et de la Citoyenneté au Tchad),  GRAMP – TC (Groupe de Recherches Alternatives et de Monitoring du Projet Pétrole Tchad Cameroun)
En Centrafrique : ACORD RCA et OCDH (Observatoire Centrafricain des Droits de l’Homme)
Au Soudan du Sud : ACORD Soudan du Sud

Au Tchad : CSAPR (Comité de Suivi de l’Appel à la Paix et à la Réconciliation nationale), ACORD Tchad, APAD / REPPACT (Réseau pour la Promotion de la Paix et de la Citoyenneté au Tchad),  GRAMP – TC (Groupe de Recherches Alternatives et de Monitoring du Projet Pétrole Tchad Cameroun)
En Centrafrique : ACORD RCA et OCDH (Observatoire Centrafricain des Droits de l’Homme)
Au Soudan du Sud : ACORD Soudan du Sud

 

02_tchad_fdm313.jpg

Des défis communs

Le programme  travaille simultanément sur les différentes causes des conflits avec ses partenaires locaux : cela peut concerner la production agricole ou l’apaisement des relations intracommunautaires, le dialogue politique ou le dialogue interreligieux, le suivi des politiques publiques, la régulation des transhumances transfrontalières, ou encore le plaidoyer international sur les sorties de crise…
Par le moyen d’études, de rencontres, de mise en réseau, le programme promeut et développe des actions capables d’apporter progressivement des réponses aux défis identifiés.

Pour organiser son action, le programme travaille sur trois axes complémentaires et nécessaires à l’établissement d’une paix durable dans la région :

  • Favoriser la gestion partagée et non conflictuelle des ressources
  • Construire un vivre-ensemble sur des valeurs citoyennes
  • Renforcer la redevabilité des systèmes politiques pour les mettre au service des citoyens

Les projets contenus dans ce programme