au.jpg

Qu’est ce que la communauté?

Publié le 21.01.2016| Mis à jour le 10.09.2021

La communauté prend naissance quand nous mettons « en commun » ce qui nous constitue comme vivants, comme membres d’un groupe, comme personnes. Toute communauté – familiale, ethnique, sociale ou religieuse – repose donc sur une mémoire commune, qui se renouvelle avec les générations… et sur un espoir partagé qui nous ouvre à l’avenir. En découvrant ce que nous avons « en commun », nous prenons conscience du lien qui est entre nous et qui constitue la condition de la reconnaissance mutuelle. On sait combien la mondialisation contemporaine réactive les recherches de liens communautaires.

La communauté : une mémoire, un espoir, un chemin

au.jpgEntre mémoire et espoir partagés, chaque membre de la communauté apporte sa contribution propre : la promesse qu’il porte en lui, en elle. Même dans l’expérience de la plus grande pauvreté, la rencontre du frère et la naissance d’un enfant renouvellent la communauté et permettent de relever le défi de la vie. C’est ce que nous apprenons dans le partage et la solidarité avec les populations les plus démunies, avec les migrants, les exilés, les réfugiés.

Avec le Christ, tel que nous le présentent les Évangiles, et avec les hommes et les femmes de notre temps qui font route avec nous, nous comprenons que la communauté est un chemin que nous parcourons ensemble, entre l’ombre et la lumière, entre la mort et la vie, à la recherche d’une humanité qui dépasserait enfin ses peurs.

Ce que nous avons en commun, pour cette traversée qui nous engage ensemble, c’est :
• La Parole, don reçu et don à vivre : capacité humaine à rencontrer l’Autre.
• Le Partage de ce que nous sommes, de ce que nous avons reçu et appris, de ce qui nous est confié : notre expérience, notre savoir, notre avoir, notre sensibilité à l’égard de ce qui engage l’avenir de l’homme et du monde.
• La Prière : cette possibilité toujours offerte de rencontrer Dieu, lui qui veille avec et pour tout homme.

La Parole, le Partage et la Prière : ces trois fondements de la démarche de conversion, selon le Christ (cf. Évangile selon saint Matthieu chap. 6) constituent aussi les bases de la première communauté chrétienne (cf. Actes des Apôtres chap. 2, verset 42). Ils rendent possible une solidarité toujours nouvelle qui se décline désormais en « soin de la terre » et en « considération des plus pauvres » (cf. pape François : encyclique « Laudato Si’ » 2015).

Exigence à vivre : l’avenir de la communauté humaine passe par la considération d’un « bien commun » qui est avant tout un partage de nos biens. Mais ce partage n’aurait aucun sens s’il n’était pas inspiré par l’estime mutuelle, le regard qui nous appelle et nous révèle l’un et l’autre à notre dignité de frères.

Bruno-Marie Duffé, aumônier national du CCFD-Terre Solidaire

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne