Être volontaire en service civique

© Jocelyn Rigault

C’est quoi l’engagement en service civique ?

  • C’est un engagement volontaire au service de l’intérêt général, donnant lieu à une indemnité et ouvrant le droit à un régime complet de protection sociale.
  • C’est une opportunité pour tous les jeunes, entre 16 et 25 ans, (30 ans pour les jeunes en situation de handicap), de s’engager en leur proposant un cadre de développement personnel et citoyen.

La personne volontaire est liée à une structure d’accueil, par un lien de collaboration mutuelle et équilibrée, pour apporter son appui à des projets ponctuels et innovants. Son statut diffère de celui de stagiaire ou de bénévole.

© François Thiercelin

Pourquoi le CCFD-Terre Solidaire accueille des volontaires ?

Nous pensons qu’il est de notre vocation, en tant qu’association d’éducation populaire, de permettre à des jeunes adultes de découvrir la Solidarité Internationale et de « faire bouger les choses » à travers une action concrète.

Ponctuellement, nous proposons des missions de volontariat en service civique auprès de notre réseau de militantes et de militants en France.

Et

concrètement ?

  • Les volontaires sont accueillis en binôme pour des missions de 6 à 7 mois d’une durée de 24h par semaine, soit 3 jours par semaine. Deux sessions sont ouvertes dans l’année : en janvier/février et en septembre/octobre.

  • La mission proposée s’articule avec le projet régional, mais elle reste assez large pour que le volontaire, accompagné de son tuteur et référent, l’adapte en fonction de ses motivations et des compétences qu’il souhaite développer.

  • Les volontaires sont accompagnés par un tuteur (garant du bon déroulement de la mission, qui veille à la motivation du jeune, l’accompagne dans son parcours d’engagement et son projet d’avenir) et un référent (appui de proximité de l’engagé, il est impliqué dans les projets et va suivre leurs évolutions).

  • Les tuteurs et référents peuvent être bénévoles ou salariés de l’association. Notre agrément nous engage à nous ouvrir à tous les jeunes, à ne pas « sélectionner » en fonction de compétences, mais en fonction de la motivation.

  • L’association s’engage à accompagner le volontaire dans sa réflexion sur son projet d’avenir, c’est-à-dire l’appuyer pour définir, préparer et étudier la faisabilité de son projet post-Service Civique, et lui assurer une formation civique et citoyenne et une formation aux premiers secours (PSC1).

Sur le terrain

Nos volontaires témoignent

Clara

 

En mission à Berlin auprès du mouvement Seebrücke, Clara participe à la promotion d’une gouvernance alternative des migrations, partant des initiatives de collaboration entre société civile et autorité locales.


« Je me suis engagée sur cette mission en tant que jeune européenne, car il me semble que nous devons tous travailler collectivement à une Europe résolument ouverte et bienveillante. J’ai l’opportunité de voir que le changement est possible et de rencontrer les personnes qui l’initient ».

Marie

 

Accueillie par le Centre National de Coopération au Développement et l’association, Le Monde des Possibles, Marie est volontaire à Liège pour réaliser une étude de terrain sur les politiques migratoires mises en place par la ville.


« Je travaille pour défendre une politique alternative des migrations, plus respectueuse des droits humains. Grâce à toutes les actions développées, il semblerait qu’au Monde des Possibles, tout soit vraiment possible ».

Elise

 

En volontariat avec l’O.C.U, Elise mène une enquête de terrain sur les pratiques d’accueil des personnes migrantes à l’échelle locale dans les Cévennes gardoises.


« Je suis accueillie ici par celles et ceux qui se mobilisent pour accueillir de manière décente les personnes exilées. J’ai choisi le CCFD-Terre Solidaire pour sa démarche d’insertion sur le terrain et de partage des connaissances. Cette expérience m’apprend à me considérer utile autant pour une organisation que pour la société. »

Solène

 

En mission à Montreuil, Solène a été volontaire à nos côtés, rejoignant notre combat pour une politique migratoire plus juste.  Aujourd’hui, elle accompagne les nouvelles volontaires.


« J’avais très envie de rejoindre un réseau d’organisations de solidarité internationale engagé pour les droits des exilés. Ce projet me parlait beaucoup, parce qu’il me permettait de lier travail de recherche et travail collectif. »

Besoin de renseignements ?

Aline Pollmann

Chargée de mission Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale

Je réponds à vos questions concernant les missions d’éducation, les services civiques et le volontariat au CCFD-Terre-Solidaire.

 

Pour plus de renseignements sur ce dispositif, vous pouvez consulter le site de l’Agence du Service Civique.

Envoyer un message
Nourrissons le monde de solutions pour combattre la faim
Je découvre Je fais un don